Centre d'étude du milieu d'Ouessant
Centre d'étude du milieu d'Ouessant

Pour nous trouver :

Ar Gouzoul

29242 Ouessant

tel: 02-98-48-82-65

mél: cemouessant29@wanadoo.fr

C.E.M.O
Ar Gouzoul
29242 Ouessant

 

Téléphone : 02-98-48-82-65

Mél : cemouessant29@wanadoo.fr

 

Nos horaires d'ouverture :

Du lundi au vendredi :

8h30 - 12h00

13h30 - 17h00

Missions naturalistes et scientifiques

Suivis ornithologiques

Depuis sa création, le CEMO s'est engagé dans des programmes de suivi naturalistes et notamment ornithologiques, qui doivent une bonne part de leur intérêt au fait qu'ils sont menés sur le long terme. La base de données ornithologiques du centre, renforcées par les dizaines de milliers de données laissées au centre par les ornithologues bénévoles, s'est ainsi constituée au fil des années. Le travail d'observation de terrain quotidien mené tout au long de l'année sur l'île d'Ouessant permet de caractériser les passages migratoires pour chaque espèce et ainsi d'établir des calendriers. Dans un contexte de réchauffement climatique, ces données sur 20 ans s'avèrent précieuses dans l'évaluation des conséquences sur les population d'oiseaux migrateurs, préalable indispensable à la mise en place de mesures de protection adaptées.

Le suivi de la nidification de certaines espèces de passereaux, considérées comme de bons indicateurs de l'évolution des milieux naturels permet de faire des rapprochements intéressant entre évolution des populations nicheuses de ces passereaux et mutations des paysage. Encore une fois, ces données accumulées à l'échelle de plusieurs décennies devront permettre d'affiner et d'adapter les modes de gestion des espaces naturels de l'île.

Le suivi de la reproduction des oiseaux marins nichant sur les côtes d'Ouessant et sur les îlots voisins fait l'objet d'une attention particulière compte-tenu du fort intérêt patrimonial que présentent ces espèces. Depuis 2007, ces suivis s'inscrivent dans le cadre de l'Observatoire Régional des Oiseaux Marins (OROM), structure en cours de préfiguration coordonnée à l'échelon régional par l'association Bretagne Vivante - SEPNB. Ils incluent notamment un suivi fin de la reproduction du Fulmar boréal  sur les colonies de Toull Auroz et de la côte sud de Keller, le suivi de la production sur des colonies témoins de cormorans huppés, goélands bruns, argentés et marins ainsi qu'un recensement des couples reproducteurs pour l'ensemble des espèces précitées, du Macareux moine et de l'Océanite tempête.

En marge de ce travail, le CEMO participe depuis 2011 à un nouveau programme lié aux oiseaux marins et motivé par la définition d'un indicateur "macrodéchets" dans le plan de gestion du PNMI. Effectuée en collaboration avec Bretagne Vivante - SEPNB et le PNMI, une collecte de macrodéchets dans les nids de cormorans huppés est effectuée chaque printemps dans la plus grosse colonie du secteur.

Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis)

L'association s'engage également à suivre la population de craves à bec rouge d'Ouessant, notamment en organisant chaque mois d'octobre le recensement automnal. Coordonné à l'échelle régionale par l'association Bretagne Vivante (SEPNB), cette opération qui consiste à dénombrer les oiseaux au moment de leur entrée dans les grottes (dortoirs) quelques minutes avant le coucher du soleil, permet d'obtenir une "photographie" de l'ensemble de la population bretonne.

Plus ponctuellement, le CEMO réalise des études sur d'autres espèces (Faucon pèlerin, Busard des roseaux en 2011, A. Ferré), ou thématiques liées à l'ornithologie (régime alimentaire des rapaces nocturnes).

Inventaire permanent de la faune et la flore

En fonction des opportunités, le CEMO réalise l'inventaire permanent de la biodiversité de l'île. En raison de l'évolution constante de la richesse biologique sur Ouessant (extinction-immigration d'espèces sur l'île...) et de la complexité de détermination de certains groupes taxonomiques, élaborer des listes exhaustives relève de l'utopie. En dépit de ce constat, le travail d'inventaire permanent de la biodiversité de l'île s'inscrit essentiellement dans une démarche de veille écologique.

Vulcain (Vanessa atalanta); accouplement d'agrions élégants (Ischnura elegans)

Depuis 2006, un travail d'atlas des plantes vasculaires d'Ouessant a été initié. Il s'agit d'un fastidieux travail de cartographie pour chacune des 500 espèces connues à Ouessant, dans un maillage fin. Dans chaque maille de 500m x 500m, l'abondance de chaque espèce est caractérisée par un indice allant de 0 (absence) à 5 (espèce dominante). L'atlas ainsi réalisé servira de base de référence pour caractériser à l'avenir la relation entre répartition/abondance des taxons végétaux sur l'île et processus de réchauffement climatique, de modification des milieux, d'introduction d'espèces, etc.

Exemple de carte de répartition, le cas de l'Inule faux-crithmum (Inula crithmoides)

Collaboration au réseau "échouages de mammifères marins"

Coordonné au niveau national par le CRMM (Centre de Recherche sur les Mammifères Marins de la Rochelle)  et au niveau régional par le LEMM (Laboratoire d'Étude des Mammifères marins - Océanopolis), ce réseau assure la centralisation des données d'échouages de phoques et cétacés sur les côtes françaises, données extrêmement précieuses pour la connaissance de ces animaux souvent méconnus et pour l'évaluation des populations pour chaque espèce. Pour Ouessant, le CEMO assure la mission de correspondant local (détermination des animaux échoués, biométrie, prèlèvements transmission des données...).

Participation au sauvetage d'oiseaux mazoutés

L'île d'Ouessant est bordée par une route maritime très fréquentée, le from rust matérialisant le passage entre Manche et Atlantique. Malgré les forts courants entourant l'île, Ouessant est ainsi aux premières loges en cas de pollution maritime et ses rivages recueillent chaque hiver plusieurs oiseaux marins en détresse. Le CEMO réceptionne ces oiseaux avant de les évacuer - si besoin - vers des centres de soins spécialisés sur le continent (comme la Station LPO de l'île Grande - 22).

Travaux d'expertise naturaliste

Régulièrement, le CEMO est sollicité pour des expertises naturalistes. L'association peut ainsi être considérée comme un partenaire technique du PNRA concernant la gestion du site Natura 2000 d'Ouessant.

Le CEMO participe également au suivi de la revégétalisation du site de l'ancienne décharge de Penn ar Roc'h.

Autre exemple, la collaboration avec le bureau d'étude ayant travaillé à la création de l'exposition "Ouessant de A à Z" au Phare du Stiff en 2008 et à la mise en place d'un sentier d'interprétation sur la côte Nord de l'île (projet du CELRL).